A La UneAfrique

CÔTE D’IVOIRE : GBAGBO DEMANDE OFFICIELLEMENT LE DIVORCE À SIMONE EHIVET.

Par Dr Dognimalass Coulibaly,
Historien Moderniste :

《 Vers la fin du couple modèle en politique? Une autre leçon d’histoire. Mais voilà une raison plausible qui amène Gbagbo Laurent à demander le divorce.

Les relations entre Gbagbo Laurent et son épouse vacillent. Et depuis quelques années Gbagbo séjournant à la Haye veut amener son épouse Simone Gbagbo au divorce. Il lui demande sa signature. Celle-ci refuse de parapher le document qui viendra mettre fin à riche relation qu’ils ont nouée et qui dure depuis plus d’une trentaine d’année. Tous aujourd’hui se posent inéluctablement la question à savoir: pourquoi après tant d’années de complicité dans le couple mais aussi après tant d’années de lutte politique commune, Gbagbo Laurent manifeste t-il le besoin pressant de se séparer de son épouse?
Sûrement pas pour les beaux yeux de Nadi Bamba. Je ne le pense pas. Il faudra remonter le cours de l’histoire jusqu’à la crise post-éléctorale pour comprendre les raisons qui poussent Gbagbo à se séparer de son épouse Simone. Revenons onze ans en arrière pour comprendre ce qui se jouait et qui constitue le socle du divorce demandé par Gbagbo.

Pendant la crise post-éléctorale, une bande défilante passait en boucle sur l’écran des abonnés de la RTI nous informant que bientôt Gbagbo Laurent allait s’adresser à la nation. Ce discours, Gbagbo Laurent ne l’a jamais fait. Pourquoi ? Simplement parce que certaines personnes ne voulaient pas qu’il le fasse car il s’agissait de céder le pouvoir à Ouattara. Il faisait qu’il ne faiblisse pas quitte à se sacrifier pour cette cause. Souvenez vous du témoignage de Sam l’Africain à la CPI. Il disait et je cite:” à un moment donné personne n’avait accès à Gbagbo, il était tenu comme un prisonier chez lui à sa résidence. Il lui était formellement interdit d’entrée en contact avec certains de ses proches et avec le monde extérieur. Il était comme pris en otage dans sa résidence par une partie de son dernier carré de fidèles” . Mais qui donnait l’ordre pour que Gbagbo soit isolé de tous? Qui ne trouvait plus Gbagbo lucide et digne de confiance ? Simone Gbagbo sûrement. Pour Gbagbo donc, c’est elle qui est à l’origine de ses malheurs. Il ne pourra donc jamais accepter et lui pardonner ce “coup d’Etat”, de palais où lui, chef d’Etat, n’avait plus la possibilité d’avoir une liberté d’action. Donc placé sous surveillance dans son palais.

Malheureusement pour eux, les choses se sont mal passées. Gbagbo dans son bunker fut pris pour cible par l’armée française d’abord puis par les hommes de Soro Guillaume qui l’ont conduit au Golf Hôtel. Puis transféré à Korhogo et à la CPI. Gbagbo n’a donc jamais pardonné à ceux qui l’ont poussé jusqu’à l’extrême. Et le nom de Simone serait en bonne place parmi ceux qui l’ont empêché de faire son discours et isolé de tous. Pour Gbagbo ce n’était rien d’autre qu’un “coup d’Etat de palais”. Ce discours que j’ai eu la chance de lire à l’époque des faits, était très dense. Un discours bilan un discours de l’histoire de la Côte d’Ivoire après la mort de Félix Houphouët-Boigny. Son regard sur les élections et la crise post-éléctorale. Mais il n’a jamais été lu jusqu’à ce que les FRCI prennent possession du palais présidentiel. Ce discours était écrit des mains de Laurent Gbagbo. Un manuscrit tenant sur quatre pages.

Il est vrai qu’il s’agit de Simone Gbagbo la première vice présidente du FPI, l’épouse de Laurent Gbagbo et la combattante de première heure, par conséquent, si nous acceptons difficilement le fait que Gbagbo aille jusqu’à ce point de non retour avec Simone, cependant son acte peut se justifier. Il est difficile pour un homme politique, un homme d’Etat de n’avoir plus la main mise sur son pouvoir, et qui fut soumis à un “coup d’État de palais”de continuer à vivre avec la tête de fil de ceux qu’il considère l’avoir maintenu en otage dans son palais et qui sont à l’origine de son malheur. Gbagbo ne le pardonne pas à Simone. Et il ira jusqu’au bout de cette procédure de divorce, surtout pas pour faire plaisir à Nadi Bamba. N’avait-il pas lancé à la face du monde alors qu’il venait d’être pris par les forces fidèle à Soro Guillaume ceci :” sachez choisir votre femme.” Fin de citation. Cette crise ne fait que commencer car connaissant Simone Gbagbo, elle n’abdiquera pas.
La suite des événements nous situera.》

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page