A La UneActualité

POURQUOI UNE HAUSSE GÉNÉRALISÉE DES PRIX ?

Le Sénégal a connu huit (08) années (2012 à 2019) marquées par une stabilitédes prix des denrées et produits de consommation courante. Mais aujourd’hui, les consommateurs sénégalais subissent les assauts de la pandémie à coronavirus.Cette pandémie a frappé de plein fouet toute l’économie mondiale et les pays pauvresn’ont pas été épargnés. Notre pays, le Sénégal n’y a pas échappé. Cette situation s’est traduite entre autres par une hausse généralisée de 15 à 20%,  des prix des denrées de première nécessitécomme le riz, l’huile et l’aliment de bétail dont la matière première (blé) estimportée. 

I – Les raisons de la hausse généralisée des prix

La pandémie à coronavirus a eu comme conséquence un dysfonctionnement sans précédent des chaines d’approvisionnement. Ces dysfonctionnements sont dus principalement à quatre (04) facteurs.Le premier : les pays d’importation ont restreint leurs exportations pour assurer leur approvisionnement domestique. Cette mesure a né une baisse de l’offre de denrées de première nécessité et un renchérissement des prix à l’importation.Prenons l’exemple de l’huile de palme. Il a fait un  bond spectaculaire passant de 515 à 1530dollars. C’est aussi le cas de l’huile de soja  qui passe de 645 à 1 317 dollars et en fin la tonne de l’huile de tournesol  qui passe de  740 à 1780 dollars.

Le deuxième : c’est le ralentissement des rythmes de chargements et déchargements de containers. 

Ces ralentissementsont entrainé la baisse drastique du nombre de containers en circulation. Ils ont dans le même temps, limité le nombre de bateaux dans le trafic maritime. Ce qui a naturellement provoqué la hausse du coût du fret.

Le troisième : c’est la baisse du nombre  de containers disponibles. Cette baisse s’explique  d’une part, par les lenteurs de déchargements.  D’autre part par la baisse de la production de containers occasionnée par la disparition de certaines petites entreprises spécialisées dans la fabrication de containers.   Enfin,cette baisse s’explique également par des difficultés d’approvisionnement en acier et autres matériaux de fabrication des containers. En conséquence, les prix de containers ont quadruplé

par rapport à 2019. Le quatrième :ce sont les tensions politiques au Mali. Ces tensions politiquesont une répercussion sur l’approvisionnement en viande vers le Sénégal. Ellesse sont traduites par une baisse de l’offre avec pour conséquence la hausse desprix de la viande de bœuf. 

II Les mesures prises par le gouvernement  du Sénégal pour protégerle consommateur 

Pour contenir les prix dont l’un des plus grands pics a été noté en janvier 2021, legouvernement, sur instruction du Président de la République, a réagi autour detrois mesures fortes:·      La première : la Taxe sur la valeur ajoutée  appliquée à la farine (TVA) est passée de 18%à  6%.Cette mesure a non seulement permisd’éviter la hausse du prix de la farine et du pain mais aussi entrainé une baisse de 2.000 F.CFA , la tonne auprofit des boulangers.·  La première : la Taxe sur la valeur ajoutée  appliquée à la farine (TVA) est passée de 18%à  6%. 

Cette mesure a non seulement permis d’éviter la hausse du prix de la farine et du pain mais aussi entrainé une baisse de 2.000 F.CFA la tonne au profit des boulangers.·    La deuxième : une Taxe d’Ajustement à l’Importation (TAI) 

de 5%  sur les huiles brutes depalme, de sojà ainsi que de tournesol est appliquée ;·      La troisième : une  Taxe d’Ajustement à l’Importation (TAI) de35% sur les huiles de palme, de soja et de tournesol raffinées et enrichies envitamine A. III –Les perspectivesLestendances des cours mondiaux des denrées de première nécessité n’augurent pasune baisse dans un horizon très proche. Les prévisions les plus optimistestendent plutôt vers mars 2022.D’ici là, nous espérons que l’Etat,par ces mesures fortes, une bonne régulation du marché conjuguée à uneproduction endogène, arrivera à juguler les prix des denrées de premièrenécessité.

Madame Assome Aminata Diatta, Ministre du Commerce et des PME

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page